Reliquaire Kota Obamba sculpture d'art premier africain du Gabon1 sur 4 photos

Reliquaire Kota Obamba sculpture d'art premier africain du Gabon

28 600 €

A propos de

Cette sculpture fut rapportée vers 1920 par le médecin général creusois Albert Guillon (1873-1959). D'abord médecin de la marine, puis des troupes coloniales, il prit part à de nombreuses campagnes en Indochine et en Afrique. Auteur de plusieurs ouvrages sur les maladies tropicales, il rapporta de ses séjours lointains quelques souvenirs dont de rudes idoles africaines. Constituée d'une âme de bois plaquée de feuilles de cuivre sur la partie faciale, de bronze ou de laiton au niveau des yeux, de la coiffe supérieure et des croissants latéraux, cette figure de reliquaire est composée d'un visage ovale concave habillé de plaques de bronze lisses formant un motif en croix contrastant avec les plaques de cuivre martelées à l'image de lamelles. Les yeux sont soulignés par une lame de fer forgé horizontale, la bouche n'est pas évoquée. Une large coiffure en éventail est ornée en son centre de cinq bandes hachurées, martelées. La base de la coiffure est arrondie. Les parties latérales supportent quatre pendants. Le cou, décoré d'un motif en bronze annelé, est puissant. Le losange inférieur, de forme allongée plaqué dans sa partie supérieure d'un motif inhabituel composé de triangles striés martelés dans le bronze, est taillé dans un bois dur recouvert d'une belle et profonde patine d'usage (fente à l'arrière de la coiffe). Cette exemplaire est l'un des plus grand connu.

Expert

Mr Alain Dufour
En savoir plus

Caractéristiques

  • Epoque :20ème siècle
  • Origine :Gabon
  • Matière ou technique :Cuivre
  • Hauteur :78 cm
  • Référence :2668

Etat de conservation

Très bel état

Bibliographie

Chaffin, L'Art Kota, 1978. Les Forêt Natales - Editions Actes Sud - Musée du Quai Branly - 2017

Voir plus de produits