Miroir à écran Empire dit Psyché attribué à Jacob-Desmalter1 sur 5 photos

Miroir à écran Empire dit Psyché attribué à Jacob-Desmalter

15 000 €

A propos de

Psyché attribuée à Jacob-Desmalter. Ce grand miroir à écran d'époque Empire en acajou, placage d'acajou, bois peint et bois doré. Il comporte un fronton, dans sa partie supérieure, supporté par des montants en terme, ornés de femmes drapées à l'antique. Le miroir mobile, inscrit dans un cadre de forme rectangulaire, est maintenu par deux axes médians horizontaux lui permettant de pivoter. Il présente une belle ornementation composée d'incrustations de cuivre et de bronzes dorés à motifs de vases, palmettes, étoiles grecques, losanges et culots et repose sur quatre pieds en jarret se terminant par des griffes de lion.

L'absence d'estampille est justifiée par le fait que, dans le cadre de l'ameublement d'une chambre à coucher ou d'une garde-robe, la psyché, comme le lit et les tables de nuit, ne portait pas d'estampille (le Mobilier du Musée Carnavalet, page 245). Néanmoins, la qualité d'exécution de notre psyché, comme sa parenté avec celle provenant de l'ancienne collection de la marquise de Villefranche, nous autorise à l'attribuer avec beaucoup de certitude à François-Honoré-Georges Jacob, qui, suite au décès prématuré de son frère, Georges II (1768 - 1803), avec lequel il était associé sous l'enseigne Jacob-Frères rue Meslée, s'associa de nouveau, avec son père, Georges Jacob, sous l'enseigne Jacob-Desmalter (1803 - 1813). Une estampe, tirée du recueil de la Mésangère datant de 1807, nous permet même de la dater avec une certaine précision (1807 - 1810). Il est intéressant de relever que l'auteur de notre psyché s'est largement inspiré de ce projet attribuable, par ailleurs, à Charles Percier.Complémentaire de la table de toilette, la psyché apparaît un peu avant l'Empire. C'est ainsi que ce nouveau type de meuble, pour un temps en quête d'identité, a connu une succession d'appellations diverses et variées.Un dessin, datant de la fin du 18e siècle, intitulé Écran de toilette, le dote de sa première appellation mais aussi des termes Ecran à glace, Miroir à la psyché, Miroir de toilette, Miroir à écran et Psyché.

Caractéristiques

  • Epoque :19ème siècle
  • Origine :France
  • Matière ou technique :Acajou
  • Dimensions :108 x 203 x 65 cm (Largeur x Hauteur x Profondeur)
  • Référence :2737

Etat de conservation

Très bel état

Bibliographie

Les Ébénistes du XIXe siècle, Denise Ledoux-Lebard, Les Éditions de l'Amateur, Paris - 1984. François-Honoré-Georges Jacob-Desmalter, ébéniste de Napoléon Ier et de Louis XVIII, Hector Lefuel, Éditions Albert Morancé, Paris - 1925. Georges Jacob et son temps, Michel Beurdeley, Éditions Monelle Hayot - 2002. Mobilier Français Consulat et Empire, Jean-Pierre Samoyault, Éditions Gourcuff Gradenigo, Paris - 2009. Joséphine, Catalogue de l'Exposition du Musée du Luxembourg du 12 mars au 29 juin 2014. Le Mobilier Français du XIXe siècle, Denise Ledoux-Lebard, Les Editions de l'Amateur, Paris - 1989. Le Mobilier du Musée Carnavalet, Anne Forray-Carlier, Éditions Faton, Dijon - 2000. La Galerie de meubles du château de Fontainebleau, Yves Carlier & Nicolas Personne, Somogy éditions, Paris - 2009. Empire Furniture, Serge Grandjean, Éditions Faber, Londres - 1966.

Voir plus de produits