Matrice de sceau gothique équestre chevalier du Quercy médiéval de Barasc1 sur 6 photos

Matrice de sceau gothique équestre chevalier du Quercy médiéval de Barasc

2 200 €

A propos de

Exceptionnelle matrice du sceau équestre en bronze du chevalier Arnaud de Barasc (SIGILLVM ARNALDI DE BARASC) qui est un élément sigillographique inédit du Quercy médiévale. Datant de la fin du XIIIème siècle, voir début XIVème, cet objet numismatique peut être attribué à Arnaud IV de Barasc - 1235 à 1277 (Chevalier et Seigneur de Béduer), ou à l'un de ses fils Araud V de Barasc - 1268 - 1315 à 1328, (Baron de Béduer, Chevalier, Seigneur de Gréalou et Sainte Naboule, Coseigneur de Montbrun). La matrice de forme ronde, d'une épaisseur variant de 2 à 4 mm, représente un Chevalier munie d'un heaume, d'un carapaçon, de jambières et d'un écu (bouclier) avec les armoiries des Barasc (lion léopardé d'argent et vache). Le chevalier brandie une épée.

L'origine de la famille Barasc n'est pas bien connue. Barasc est d'abord un prénom (au sens de l'anglais surname), fort répandu à l'époque et dans la région de la vallée du Célé où commence l'histoire de la famille. Albe pense que les Thémines et les Barasc ont une origine commune sans être vraiment démenti par d'Alauzier, ce n'est qu'une hypothèse. Il nous est impossible, écrit Albe (monographie de Béduer), de savoir si les de Barasc sont une branche des Thémines ou les de Thémines une branche des Barasc. La généalogie de cette famille doit être manipulée avec précaution : du XIème au milieu du XIVème siècle, les aînés s'appellent tous Arnaud ou Déodat (forme occitane de Déodatus, on rencontre aussi Dieudonné ou Dorde), de sorte qu'il est quelquefois difficile de les distinguer. Les Barasc apparaissent dans l'histoire du Quercy dès la fin du XIème siècle, avec Déodat, seigneur de Béduer (le château de Béduer est attesté dès la moitié du XIème siècle), à qui a été donnée, à moins qu'il ne l'ait prise, l'avouerie de l'abbaye de Marcilhac. Ce même Déodat, ainsi que de nombreux seigneurs quercynois, accompagnent Bertrand, comte de Toulouse, à la croisade de 1109. Un peu plus tard, en 1193, un Arnaud de Barasc, descendant de Déodat, apparaît comme témoin dans l'acte de cession de Roc Amadour à Tulle.

C'est le fils d'Arnaud, un autre Déodat, qui, le 12 juin 1214, prête serment à Simon de Montfort, chef de la croisade des Albigeois. Cela ne l'empêche pas de passer sans délai dans le camp du comte de Toulouse et ses fils Arnaud, Déodat et Guillaume de participer en 1219, aux côtés de Raymond VI, à la défense de Toulouse assiégée par Louis VIII. Les Barasc vont s'illustrés pendant la guerre de Cent ans. Au XVIème siècle, la seigneurie de Béduer passe par héritage aux Narbonnès puis aux Lostanges de Saint-Alvère. On perd alors trace de la lignée Barasc, après cinq siècles d'une histoire intimement liée à celle du Quercy.

Caractéristiques

  • Epoque :14ème siècle
  • Origine :France
  • Matière ou technique :Bronze
  • Dimensions :4.5 x 0.4 cm (Diamètre x Profondeur)
  • Référence :2642

Etat de conservation

Très bel état

Bibliographie

Sur la généalogie des Barasc voir aussi d'Alauzier, Généalogie des Barasc. Lacoste donne également des éléments généalogiques.

Voir plus de produits