Ferrari 250 GT California Spyder

Ferrari 250 GT California Spyder

8 900 000 €*

A propos de

Sportive de prestige, la Ferrari 250 GT California Spyder fut présentée par la marque comme Ferrari 250 Granturismo Spyder California (clin d'oeil à la future clientèle californienne) ou Ferrari 250 California. Cette automobile dessinée par Pininfarina et carrossée par la Carrozzeria Scaglietti est l'un des plus beaux cabriolets de tous les temps dont le mythe est aussi du à ses performances de voiture de course et sa production limitée. Cette déclinaison cabriolet de la berlinette possède le traditionnel moteur V12 Ferrari.

La demande de décapotables connaissant un grand succès outre-Atlantique, les grands concessionnaires américains Neumann ou Chinetti demanderont à Enzo Ferrari de produire un cabriolet très sportif pour ce marché, déclinaison hardtop d'une voiture de course, plus sportive que la luxueuse 250 GT Cabriolet Pinin Farina. Si Enzo Ferrari n'avait pas accepté cette offre, des 250 GT Berlinetta Tour de France ou SWB auraient été transformées en cabriolet comme certaines Ferrari 275 GTB/4 l'ont été contre la volonté de Ferrari en 1967.

Le premier prototype verra le jour en 1957, la production débutant en 1958. La Ferrari 250 GT California Spyder sera produite en version châssis long de la Ferrari 250 GT Berlinetta Tour de France (LWB pour long wheel base à empattement de 260 cm de 1958 à 1960) et châssis court (SWB pour short wheel base à empattement réduit à 240 cm de 1960 à 1962 afin d'améliorer les performances de l'automobile, dont la vitesse de passage en courbe) dans des proportions similaires.

La Ferrari 250 GT California Spyder LWB, construite sur la base de la Berlinetta, possède une ligne plus élancée que la luxueuse Ferrari 250 GT Cabriolet Pinin Farina séries 1 en présentant une carrosserie plus fluide et étirée, un pare-brise plus incliné, des phares carénés avant, un galbe d'ailes particulier avec ouïes latérales, la force de la calandre en gueule de requin, de même qu'un déhanché au niveau des roues arrières. L'arrivée d'un châssis court de la 250 GT Berlinetta SWB en 1960 musclent la ligne du fait de proportions plus compactes, cette seconde version ayant par ailleurs une prise d'air de capot à demi encastrée. A la différence du cabriolet Pinin Farina, la Ferrari 250 GT California Spyder adopte des feux de brouillard dans la calandre, et surtout des phares Marchal carénés sous plexiglas, qui peuvent devenir saillants à la demande du client ou de la législation, comme en Italie.

La finition intérieure de la Ferrari 250 California est proche de la 250 GT Cabriolet Pinin Farina I mais en plus dépouillé, du fait de son caractère plus sportif, son tableau de bord possédant sept cadrans circulaires et un volant trois branches Nardi, en bois et en aluminium. Son châssis et ses trains roulant sont ceux de la 250 GT Tour de France, les amortisseurs télescopiques étant remplacés en 1960 par des barres de torsion Houdaille à l'avant, de même que le châssis réduit de 20 cm à cette date avec voies élargies et garde au sol diminuée. Le châssis tubulaire est en acier et les ouvrants en aluminium, les freins à tambour jusqu'à octobre 1959 deviennent ensuite des disques Dunlop. Le traditionnel moteur Ferrari Colombo 12 cylindres en V type 168 en alliage léger à deux arbres à cames en tête et deux soupapes par cylindre, alimenté par trois carburateurs Weber double corps de 36 millimètres (DCL), puis de 42 millimètres (DCL/6) à partir de 1960, développe 240 ch dans la version LWB, puis 280 ch pour le châssis court SWB après modification de la culasse et es soupapes plus grosses. Si la Ferrari 250 GT California Spyder n'a pas été directement créée pour la compétition, un certain nombre de modèles participeront à des courses, remportant même les 12 Heures de Sebring en 1959 et 1960 ou finissant cinquième aux 24 Heures du Mans 1959, certains modèles étant équipés du moteur Competizione des berlinettes.

L'automobile que nous vous présentons à la vente est dans un état irréprochable et toutes ses caractéristiques et le détail de son histoire vous seront communiqués à présentation d'une preuve de fonds.

Moteur

  • Nombre de cylindres :V 12 à 60°, 24 soupapes à 3 carburateurs double corps Weber, en alliage léger, en position longitudinale avant
  • Cylindrée :2953 cm³
  • Alésage x course :73.0 x 58.8 mm
  • Puissance en chevaux :240 (7 000 rotations/min) for LWB. 280 for SWB
  • Couple maxi :265 Nm (5 000 rotations/min)

Autres éléments techniques

  • Transmission :Propulsion à boîte mécanique 4 vitesses. Pont rigide arrière. Overdrive à partir de 1960
  • Direction :A crémaillère
  • Suspension :Suspension indépendante à triangles superposés et à ressorts hélicoïdaux à l'avant. Ressorts à lames et guidé par quatre jambes de poussée
  • Freins :A tambours puis à disques
  • Roues et pneumatiques :Roues à rayons Borrani 5.50 X 16
  • Carrosserie :Cabriolet 2 places à châssis tubulaire, sportive de prestige de la Carrozzeria Scaglietti
  • Réf. :2765

Dimensions, production et performances

  • Constructeur :FERRARI
  • Longueur :440 cm
  • Largeur :165 cm
  • Hauteur :140 cm
  • Empattement :260 cm
  • Voie avant :135 cm
  • Voie arrière :135 cm
  • Nombre d'exemplaires :100
  • Années de production :1957-1962
  • Vitesse maximale :280 km/h
  • 0 à 100 km/h :6.5 s

Etat de conservation

Parfait état

Voir plus de produits
*Photos non contractuelles. Le dossier complet de cette automobile avec historique, état de restauration, photos détaillées, expertise et visite du véhicule sera communiqué après preuves de fonds bancaires. Nous contacter pour de plus amples informations.