Candelabres Louis XVI en cassolette par François Rémond1 sur 6 photos

Candelabres Louis XVI en cassolette par François Rémond

140 000 €

A propos de

Exceptionnelle paire de grands candélabres attribués à François Rémond. Ces luminaires d'époque Louis XVI, circa 1785, sont montés en cassolette, en porphyre rouge, bronze patiné et bronze doré. Ils éclairent par six lumières, dont cinq supportées par des branches en arabesque et la sixième, au centre, émergeant d'une composition florale. Ils sont supportés par une cassolette en porphyre rouge à piètement tripode, orné de têtes de bouc, se terminant par des sabots feuillagés et au centre duquel un serpent dressé s'enroule autour d'une colonne à cannelures torses. L'ensemble repose sur une base, de forme triangulaire à côtés incurvés, dotée de pieds boule. Ils présentent une très riche ornementation, de type néoclassique, telle que : bouquets de fleurs et grappes de raisin (candélabres) ; entrelacs, rosaces et feuilles d'eau (bobèches et bassins) ; rang de perles, frises de feuilles d'acanthe, feuilles de laurier et pomme de pin (cassolette) ; plaques bretées, rosaces et frises de palmettes (piétement) ; masques de satyre, rang de perles et frises de feuilles d'acanthe (base).

Attribution à François Rémond (1747 - Paris 1812), reçu Maître, le 14 octobre 1774. La paternité de ce modèle revient de toute évidence au célèbre Maître François Rémond. Bien que nous ne retrouvions pas de traces de ces candélabres dans le livre de comptes de Dominique Daguerre, ils sont indéniablement le résultat d'une étroite collaboration entre François Rémond et le célèbre Marchand-Mercier, comme peuvent en attester un certain nombre d'éléments décoratifs reconnus comme étant le fruit de leur collaboration. Dans leur forme générale, nos candélabres rappellent étroitement celle d'une autre paire réalisée d'après un modèle de François Rémond, vendue lors de la vacation de la vente Wildenstein, le 15 décembre 2005 (lot 121), modèle dont on retrouve la trace, en 1783, dans le livre de comptes de Daguerre, décrit comme tel : une paire de candélabres à trépied portant huit lumières Et six sphinx pour la somme astronomique de 5000 livres... (photo jointe). Dans cette même vente, deux autres paires de candélabres (lots 19 et 27), attribuées au même Maître, présentent de nombreuses similitudes.

Caractéristiques

  • Epoque :18ème siècle
  • Origine :France
  • Artiste :François REMOND
  • Matière ou technique :Bronze doré
  • Nombre d'objets :2
  • Dimensions :46 x 87 cm (Largeur x Hauteur)
  • Référence :2792

Etat de conservation

Très bel état

Muséographie

Provenance, ancienne Collection Wildenstein, vente Wildenstein, Christie's Londres, 14 décembre 2005, lot n° 38. Notre paire de Candélabres a été acquise, le 10 mars 1906, par Nathan Wildenstein pour orner le palier (staircase Hall) de l'Hôtel particulier (photo jointe), dont il se porta acquéreur, l'année précédente, rue La Boétie. Ce dernier construit, pour lui-même, par le célèbre architecte Charles De Wailly, en 1776, fut remanié à la demande de Nathan Wildenstein par Walter-André Destailleur.

Voir plus de produits