Bonheur du jour transition Louis XV - Louis XVI de Pierre Roussel1 sur 11 photos

Bonheur du jour transition Louis XV - Louis XVI de Pierre Roussel

110 000 €

A propos de

Exceptionnel Bonheur du Jour - aux ustensiles - par Pierre Roussel de forme rectangulaire à pans coupés, en marqueterie de bois précieux à motifs de vases fleuris et d'ustensiles sur fond de sycomore teinté et de bois de violette, dans des encadrements de bois de rose. Il ouvre par six petits tiroirs, dans sa partie supérieure, et par un tiroir formant écritoire, en ceinture. Il repose sur quatre pieds cambrés à facette réunis par une tablette d'entrejambe. Il présente une riche ornementation de bronzes finement ciselés et dorés telle que : galeries ajourées, astragale, frises à entrelacs, chutes d'angle et sabots feuillagés. Transition des époques Louis XV et Louis XVI

Pierre Roussel (1723 - 7 juin 1782), reçu Maître le 21 août 1745 est fils d'un compagnon ébéniste. Pierre Roussel s'établit rue de Charenton à L'Image de Saint Pierre et acquiert une grande notoriété. Très habile marqueteur, il a laissé une production abondante, diverse et d'excellente qualité. Il fournit des meubles au Prince de Condé, et travaille pour son confrère ébéniste et marchand Pierre Migeon. Les meubles de Pierre Roussel couvrent tous les styles du XVIII ème siècle, de la rocaille au néoclassicisme. On connaît de nombreuses commodes Louis XV plaquées de bois de rose et de bois de violette, ornées de marqueterie de fleurs en bois clair. Des décors de laque et surtout de vernis européens représentant des paysages et des scènes dans le goût chinois habillent aussi des commodes Louis XV. En plus des fleurs et des paysages, il pratique la marqueterie de motifs géométriques (losanges, carrés à quatre-feuilles, croisillons, cubes) ainsi qu'une sorte de parquetage en trompe l'oeil, enfin des compositions de vases, d'ustensiles, d'objets divers qui évoquent parfois Topino.

Caractéristiques

  • Epoque :18ème siècle
  • Origine :France
  • Ebéniste :Pierre ROUSSEL
  • Matière ou technique :Marqueterie
  • Dimensions :68.5 x 93 x 44 cm (Largeur x Hauteur x Profondeur)
  • Référence :2794

Etat de conservation

Très bel état

Bibliographie

Le Mobilier Français du XVIIIe siècle, Pierre Kjellberg, Les Éditions de l'Amateur - 2002. Les Roussel, Une dynastie d'ébénistes au XVIIIe siècle, François Quéré, Éditions Faton - 2012. French Furniture Makers, Alexandre Pradère, Société Nouvelle des Editions du Chêne - 1989.

Muséographie

Provenance, ancienne collection Lebaudy. Descendants d'une grande dynastie d'industriels et de financiers, dont l'importante fortune était due principalement au raffinage du sucre, Pierre Lebaudy (1865 - 1929) et son frère Paul (1858 - 1937) furent également de grands collectionneurs et mécènes. Paul avait épousé, en première noce, Virginie Adélaïde Désirée Hersent puis, en seconde, Marie-Pauline Adolphine Clotilde Murat, fille du Comte Joachim Murat. De sa deuxième femme naquit Jean, qui allait épouser Henriette de Ganay. Pierre était marié à Marguerite Luzarche d'Azay. En 1889, Paul hérita du château de Rosny, ancienne demeure des Béthune Sully, puis de la Duchesse de Berry. Il se consacra à la restauration du domaine et fit redessiner les jardins par le célèbre paysagiste Achille Duchêne. Paul conservait ses collections dans un Hôtel Particulier aujourd'hui détruit, au 15 de l'actuelle avenue Foch, et Pierre avait édifié un somptueux Hôtel, à l'angle de la rue François 1er et du 40 avenue Georges V, pour y exposer ses meubles et objets d'art. C'est de cet hôtel que proviennent les célèbres boiseries de l'Hôtel de Luynes qui furent léguées par Madame Lebaudy au musée du Louvre.

Voir plus de produits