Appliques à flèches luminaire Empire par Claude Galle1 sur 7 photos

Appliques à flèches luminaire Empire par Claude Galle

15 000 €

A propos de

Exceptionnelle et rare paire d'appliques, à flèches par Claude Galle. Ces luminaires sont en bronze ciselé et doré. Ilss éclairent par trois bras de lumière en forme de trompes de chasse. Leur fût, surmonté d'une palmette, est orné d'un masque de Diane, dans un médaillon et d'un mufle de lion.

Né en 1759, Claude Galle est reçu Maître Bronzier en 1784. Il s'installe au n° 9 de la rue Vivienne. Il collabore avec Antoine-André Ravio ainsi qu'avec Jean Hauré par l'intermédiaire duquel il réalise des travaux pour certaines pièces d'ébénisterie de Benneman destinées à la Couronne. Sous le Consulat et l'Empire, il devient l'un des principaux fournisseurs de bronzes d'ameublement du Garde-Meuble livrant de nombreuses pièces pour les châteaux impériaux, notamment Compiègne, Fontainebleau, le Grand Trianon, ainsi que pour les palais étrangers du Quirinale à Rome et de Stupinigi à Turin. Claude Galle, qui décède en 1815, a un fils Gérard-Jean Galle (1788 - 1846) qui reprend son activité.

Caractéristiques

  • Epoque :19ème siècle
  • Origine :France
  • Matière ou technique :Bronze doré
  • Nombre d'objets :2
  • Dimensions :31 x 64 x 21.5 cm (Largeur x Hauteur x Profondeur)
  • Référence :2725

Etat de conservation

Très bel état

Bibliographie

Vergoldete Bronzen par Hans Ottomeyer et Peter Pröschel. Tome II, pages 706 et 722. Pendules et bronzes d'ameublement entrés sous le Premier Empire à Fontainebleau par J.P. Samoyault. Éditions de la Réunion des Musées Nationaux, Paris, 1989, page 141.

Muséographie

Notre paire d'appliques appartient à cette série réalisée par Claude Galle, dont il livra quelques exemplaires à Fontainebleau et au Grand Trianon. Deux paires furent livrées, le 21 septembre 1806, pour le grand salon de réception de la secrétairerie d'État de France à Fontainebleau, où elles sont décrites, comme suit : quatre bras de cheminée en bronze doré, flèches, têtes de Diane, palmettes et cors de chasses à 4 lumières (Arch. Nat. 0 500, d.2, p. 14). Deux autres paires furent livrées pour la salle à manger du Grand Trianon à Versailles, le 23 décembre 1809 : "Deux paires de bras à flèches, tête de Diane portant quatre lumières, ciselées et dorées or mat" (Versailles, Grand Trianon, T 4006).

Voir plus de produits