Alfa Romeo Stradale voiture de course de collection en vente

Alfa Romeo Stradale voiture de course de collection en vente

13 000 000 €*

A propos de

L'Alfa Romeo 33 Stradale, dérivée du modèle de compétition Alfa Rome Tipo 33 construit dans les ateliers d'Autodelta qui couru en catégorie Sport-Prototype et participa aux deux victoires en Championnat du monde des voitures de sport, est une rare voiture de collection dessinée par Franco Scaglione. Construite à seulement dix huit exemplaires par Carrozzeria Marazzi à la fin des années 1960, l'Alfa Romeo 33 Stradale fut présentée en 1967 au salon de l'automobile de Turin, le terme Stradale étant souvent utilisé par les constructeurs automobiles italiens pour désigner la version route d'un modèle de voiture de course. Cette automobile de collection au design intemporel, considérée comme l'une des plus belles réalisations grâce à ses courbes généreuses, élancées, ses portes papillon et ses larges optiques typiques des années 1960 (à phares jumeaux pour les premiers modèles puis phares simples dans les derniers), est une interprétation routière du modèle de compétition, dont l'empattement a été allongé de 10 centimètres pour assurer une belle habitabilité. Sa carrosserie et son châssis monocoque aluminium, de même que les réservoirs souples sont inspirés de la version compétition, et son caractère sportif est illustré par la présence de l'emblématique trèfle, le Quadrifoglio, sur les ailes. Son moteur V8 de 2 litres à quatre arbres à cames en tête, en position centrale arrière, a une puissance ramenée de 270 chevaux pour certains modèles course Tipo 33 à 230 ch pour cette version route. Il était étroitement lié au V8 de l'Alfa Montreal, avec une plus petite capacité et un niveau sonore beaucoup plus élevé. Les deux moteurs avaient des arbres à cames entraînés par chaîne, contrairement aux moteurs à engrenages des pilotes, mais le Stradale gardait le vilebrequin plat du moteur de course, alors que le moteur de la Montreal avait un vilebrequin à plan transversal. L'ingénieur de course Carlo Chiti a conçu un carter sec sur ce V8 aluminium lubrifié à sec. Le moteur utilisait quatre arbres à cames entraînés par chaîne pour actionner le train de soupapes et avait une limite de régime de 10 000 tr/min. Chaque Stradale étant construite à la main, les niveaux de puissance pouvant varier selon la voiture, telle la première Stradale (n° 750.33.101) qui revendique 243 ch à 9 400 tr/min avec un échappement route et 254 ch avec échappement libre.

L'Alfa Romeo Stradale surpassait ses rivales de la classe 2 litres, notamment la Porsche 911 et ses 160 ch, en grande partie grâce à son poids plume de 700 kilos et sa vitesse de pointe de 260 km/h. L'Alfa Romeo Stradale était à l'époque la voiture de route réalisant le meilleur 1000 mètres départ arrêté en 24 secondes, avec une cylindrée deux fois inférieure à ses concurrentes Lamborghini Miura, Ferrari Daytona ou Maserati Ghibli. Les modèles Stradale les plus récents sont reconnaissables grâce à des évents ajoutés derrière les roues avant et arrière pour permettre à l'air chaud des freins de s'échapper. Le système de suspension de la voiture est directement dérivé des voitures de course des années 1960, avec des bras de commande supérieurs et inférieurs à l'avant et des doubles bras de traction à l'arrière, ainsi que d'importantes barres antiroulis. Deux prototypes originaux portent les numéros de châssis 105.33. xx, alors que la Tipo 33 racing et les Stradale de production portent les numéros 750.33.0xx (racing) et 750.33.1xx (Stradale). Marazzi prétend avoir construit 18 châssis, 5 d'entre eux ayant été utilisés pour 6 concept-cars (un châssis a été utilisé deux fois) par Pininfarina, Bertone et Giugiaro / ItalDesign. Huit ont été fabriqués pour les belles carrosseries Scaglione. Les autres sont expérimentaux ou non confirmés du fait d'énormes trous dans l'histoire des Tipo 33 et le nombre exact de châssis Stradale à empattement long ne correspond pas tout à fait à la gamme des numéros de châssis. Le prototype (châssis n° 10533.01) a été vendu à la galerie privée japonaise Abarth et le deuxième prototype Stradale à caisse en magnésium (châssis n° 10533.12) et les cinq concept-cars font désormais partie du Musée Alfa Romeo. L'Alfa Romeo Stradale était la voiture la plus chère du marché public en 1968.

Celle que nous vous proposons à la vente est un véhicule rarissime, parfaitement restauré et en superbe état.

Moteur

  • Nombre de cylindres :V8 à 90° 16 soupapes à arbres à came en tête en position longitudinale avec injection multipoint Spica, quatre bobines d'allumage et 16 bougies d'allumage
  • Cylindrée :1 995 cm³
  • Alésage x course :78 x 52.2 mm
  • Taux de compression :10.0:1
  • Puissance en chevaux :230 (8 800 rotations/min)
  • Couple maxi :200 Nm (7 000 rotations/min)

Autres éléments techniques

  • Transmission :Arrière. Boîte 6 vitesses manuelle Colotti
  • Direction :A crémaillère
  • Suspension :Avant à ressorts hélicoïdaux et doubles triangles. Arrière à ressorts hélicoïdaux, bras oscillants et semi-oscillants et barre anti-roulis
  • Freins :Disques ventilés Girling
  • Roues et pneumatiques :Roues Campagnolo magnesium. Pneus Dunlop 4.75/10.0-13 à l'avant. Dunlop 6.0/12.0-13 à l'arrière
  • Carrosserie :Berlinette sport 2 portes 2 places à carrosserie et châssis tubulaire aluminium
  • Réf. :2689

Dimensions, production et performances

  • Constructeur :ALFA ROMEO
  • Longueur :397 cm
  • Largeur :171 cm
  • Hauteur :99 cm
  • Empattement :235 cm
  • Voie avant :135 cm
  • Voie arrière :144 cm
  • Nombre d'exemplaires :18
  • Années de production :1967-1969
  • Vitesse maximale :260 km/h
  • 0 à 100 km/h :5.5 s
  • 1 000 mètres DA :24 s

Couleur et finition

  • Finition intérieure :Cuir

Etat de conservation

Parfait état

Voir plus de produits
*Photos non contractuelles. Le dossier complet de cette automobile avec historique, état de restauration, photos détaillées, expertise et visite du véhicule sera communiqué après preuves de fonds bancaires. Nous contacter pour de plus amples informations.